Top
Infrarouge / Beauté  / Aujourd’hui je change de tête !

Aujourd’hui je change de tête !

L’Oréal présente Style My Hair, une nouvelle appli de relooking virtuel. Amusez-vous à essayer de nouvelles coiffures, de la coupe à la couleur !

 

Rencontre avec Lubomira Rochet, Chief Digital Officer de L’Oréal Professionnel

 

Racontez-nous Style My Hair ?

C’est la première application pour l’essayage virtuel de coloration. Jusqu’à présent, on avait juste une photo et un avant-après. Avec cette appli, grâce à la technologie 3D et à l’intelligence artificielle, on peut se voir bouger et évoluer en brune, en rouge, en jaune, en blonde platine…

Quel est l’objectif ?

Nous sommes convaincus que l’expérience chez le coiffeur est indispensable, surtout sur des couleurs trendy et sophistiquées. Cette application a surtout pour but d’inspirer et de pouvoir s’imaginer de telle ou telle façon.

Comment fait-on pour rester toujours à la pointe des dernières technologies ?

Ma journée commence par le réseau Twitter, sur lequel je passe 45 minutes tous les matins. Ensuite, je suis très connectée avec l’écosystème des start-up à travers les investisseurs, les incubateurs. Cela me permet de demeurer au premier plan pour discerner les tendances de fond qui émergent. C’est ainsi que j’ai pu voir éclore celle de la « servicialisation », qui concernait au départ les banques et les voitures. Désormais, les consommateurs attendent beaucoup plus qu’un produit, ils veulent un service.

Quelle application aimeriez-vous développer ?

Le miroir connecté avec la voix. Cela pourrait vraiment changer la vie quotidienne. Du salon jusqu’à la salle de bain, la voix permettra d’avoir des interactions lorsque l’on se présentera devant un miroir. Demain, avec les technologies Amazon Alexa ou Google Home, ce sera des dizaines d’interactions par jour. La beauté s’inscrira partout.

Que pensez-vous d’Instagram ?

C’est une plateforme très léchée visuellement, ce qui aide à la fidélisation. Il y a une très forte créativité sur Instagram et, surtout, on peut apprendre à faire ce que l’on voit, ce qui rend ce réseau très addictif. Les micro-influenceurs sont très recherchés, car, si leur communauté réunit moins de monde que les gros, ils sont beaucoup plus authentiques et prescripteurs.

Justement, comment les repérez-vous ?

Il y a des outils aujourd’hui qui permettent de recenser les influenceurs. À l’interne, nous possédons des équipes de data scientist. Une cartographie est réalisée par une intelligence artificielle et, une fois l’état des lieux opéré, on effectue notre sélection. Après cette étape, l’humain revient en force et on va chercher ceux avec qui on a une véritable affinité.

Un compte à suivre ?

J’aime beaucoup @nikkietutorials. Je la trouve vraiment étonnante pour le make-up.

À découvrir également