Top
 

Restaurant Aux Près

Une institution qui change de main,

Restaurant Aux Près

Paris

La mutation des m2 germanopratins poursuit son cours. On a toujours peur de la nouveauté, mais cette fois on se rassure, ce n’est plus une maison d’édition qui se transforme en temple de la fripe ni une table d’écrivains qui devient une baraque à frites. Pourtant, on a eu peur du changement. Imaginez : l’institution qu’était le Claude Sainlouis (que Claude Piot tiendra jusqu’en 2000 suivi par Daniel Vermot de la Grille voisine), allait passer aux mains de… Cyril Lignac.
Terminé les petits menus à 20 € entre amis du quartier et la simplicité d’une carte franchouillarde ? On allait voir débarquer les people ? C’était oublier que le jeune Chef avait une passion pour la cuisine traditionnelle, qu’il avait déjà repris le Chardenoux du 11e (bistro classé) en lui rendant son âme d’autrefois. Et bien, la tapisserie fleurie est toujours là, les portraits des Présidents mieux encadrés, le bar a été élargi pour y déjeuner, les tabourets et les banquettes de cuir ajoutés.
Côté carte, on trouve un menu déjeuner à l’ardoise entrée-plat-dessert à 25 €. Quand, pour le prix d’un plat dans le moindre bar du coin, on a des œufs mollets aux girolles et épinards frais, puis un cabillaud servi dans une cocotte en argent, et qu’on termine par une salade de grosses cerises accompagnées d’une crème glacée minute à la pistache de Sicile… On se dit qu’on regrette de ne pas travailler dans le coin et qu’on ne veut surtout pas que cette nouvelle adresse change.

 

À découvrir également