Top

48h à Bruxelles

Par la rédaction

325 kms séparent le centre de Paris de la Grand Place à Bruxelles. Avec une voiture puissante, nous rallions la ville des bandes dessinées en 2H30 tout juste.

Samedi

11h- Check in à l’hôtel Amigo

Cette ancienne prison est le meilleur endroit pour déposer ses bagages. Que demande-t-on d’ailleurs à un hôtel ? Qu’il soit bien situé, et c’est le cas. À deux pas de la Grand Place, ses chambres sont spacieuses, bien équipées et joliment décorées. Que sa cuisine soit bonne, on y a dîné. Et enfin que le concierge soit compétent. Demandez-lui une adresse d’antiquaire, la dernière expo à voir ou un lieu pour savourer les meilleures moules frites, il est un  bien meilleur expert que le city guide Vuitton.


Rue de l’Amigo 1-3
1000 Bruxelles.

Tél.: +32 (0)2 547 47 47
roccofortehotels.com

 

13h – Déjeuner chez Lola

On ne résiste pas à passer la porte de chez Flamant situé juste à côté (www.flamant.com), comme pour s’assurer un repérage de trouvailles exclusives, rappelant le temps où l’on ne pouvait faire l’impasse sur cette belle boutique de déco quand elle n’avait pas son adresse à Paris. Entrez ensuite Chez Lola, une brasserie plutôt chic et commandez la tempura de scampi, sauce aigre douce aux fruits de la passion, pas très local il faut le reconnaître. Poursuivez avec un filet de bœuf irlandais, toujours pas local, mais accompagné de chicons (endives) et frites pour le coup vraiment du coin. J’aurais dû prendre les Saint-Jacques, mais elles n’étaient pas servies avec des frites ce qui explique le pourquoi du comment. En partant, achetez des chocolats chez Marcolini, son nom à consonance italienne cache les plus fins chocolats belges, mais encore une fois, on les retrouve à Paris, 78 rue du Bac à Paris avec moins de monde; ça s’appelle la mondialisation.


Place du Grand Sablon, 33
1000 Bruxelles.

Tél. : +32 (0)2 514 24 60
restolola.be

16h – Rue haute et rue basse

Pour ceux qui aiment le style 50’s et qui n’ont pas trouvé leur bonheur aux Puces de Saint-Ouen, il n’y a presque que cela. Des tables, des enfilades, des appliques… La tendance insuffle depuis quelques temps ce style que presque tout le monde adopte aujourd’hui, alors, les antiquaires répondent à la mode. Avant, c’était le mobilier  années 30. Mais ça, c’était avant. Demain est un autre jour.

Rue Blaes, 40
1000 Bruxelles.

Tél. : +32 (0) 503 50 64
viaantica.be


20h – 
Dîner au Bocconi

Le Bocconi, c’est le resto italien de notre hôtel, c’est une des meilleures adresses de la ville, donc pourquoi s’embêter quand on peut faire simple. Le soir, nous y avons goûté les Tagliolini à la truffe noire de Norcia et un filet mignon de veau, polenta et bouquetière de légumes. Cela valait son coup de chianti…


Dimanche

10h – Croquer une gaufre chez Dandoy

Déguster une gaufre et rapporter des petits biscuits, c’est juste en face de l’hôtel. Prenez votre sceptre d’Ottokar et faites un tour en calèche pour voir le Manneken Pis, les galeries Saint Hubert, la Bourse ou la Maison du Roi. Evitez le musée du chocolat.

Rue au Beurre, 31
1000 Bruxelles.
maisondandoy.com


Dimanche

13h – Déjeuner à La Brasserie de Bruxelles

On a adoré cette cuisine typique de Bruxelles en partageant des croquettes de crevettes grises et salade de ces mêmes crevettes d’Oostende décortiquées. Puis les moules de Zélande (produites en Hollande et pas en Nouvelle Zélande…) sont grosses et, il faut le dire, meilleures que nos moules de bouchot. On les commande à la crème et au vin blanc, avec du céleri et des oignons et une grosse portions de frites évidemment !

Place Vieille aux Blés, 39
Tél : +32 (0)2 513 98 12
labrasseriedebruxelles.be

16h – Check out à l’hôtel Amigo