Top
 

Capri

Capri

Par Aude Bernard-Treille

Vos vacances sont finies ? Capri vous tend les bras. 2h10 de vol jusqu’à Naples et 50 minutes de ferry rapide plus tard et vous voilà, le temps d’un week-end, sur l’île où le dépaysement commence. À vous la « dolce vita alla caprese ». Le paradis loin des travaux de voirie qui transforment Paris en enfer.

Vendredi

19h00 – Arrivée à Marina Grande

Pour ceux qui aiment sortir le grand jeu et frimer un peu, des transferts par bateaux privés sont possibles depuis la marina de Naples (Molo Luise), environ 600 € pour 4 personnes avec capriboats.com. Les autres auront pris soin de choisir le high speed ferry de la SNAV au port de Naples (Molo Beverello). En 50 minutes, nous voilà déjà débarquant sur l’île de Capri. Les petites coques colorées des bateaux, régulièrement alignées au bas de la falaise, donnent le ton. Capri est une île fleurie, où les couleurs sont partout. Malgré ce côté carte postale, Marina Grande reste le point d’entrée et de départ de l’île, fourmillant de badauds qui viennent passer la journée. On monte donc rapidement dans la navette de l’hôtel ou dans une Fiat 1600 légendaire, le taxi cabriolet typique de l’île, direction Anacapri pour rejoindre notre home sweet home du week-end.

19h30 – Prendre de la hauteur et contempler

Parce que le luxe est de se sentir chez soi partout, vous oublierez les hôtels du centre de Capri, où l’animation est assez dense le soir, et les autres palaces pour milliardaires (J.K. Place, Tiberio Palace…). Comme nous, vous préférerez monter un peu plus haut vers Anacapri, plus authentique. À l’ouest de l’île, sur la route de la Grotta Azzurra (la « grotte bleue »), cette fameuse caverne dont l’eau apparaît avec un bleu cyan magnifique grâce au soleil qui y pénètre, l’hôtel Orsa Maggiore offre une vue panoramique incroyable sur l’immensité de la mer. Ce sera notre adresse. Au calme, ses quelques chambres donnent sur un jardin verdoyant et une piscine à débordement (un bon point quand on sait que, malgré l’accès à la mer, il n’y a pas de plage à Capri). Quand les sacs sont enfin posés, voire vidés, en guise de cadeau de bienvenue, on s’installe sur notre terrasse pour assister au coucher de soleil sur la mer. Les lumières de l’île d’Ischia s’allument une à une au loin. Sublime spectacle. Des minutes qu’on voudrait éternelles.

Orsa Maggiore
Via Tuoro, 30; 80071 Anacapri
Tél. : +39 081 837 3351.
orsamaggiore-capri.com

21h00 – Une pizza dans Anacapri

On dîne où ? Pourquoi descendre à Capri quand, à dix minutes de marche depuis l’hôtel, les ruelles d’Anacapri se dévoilent. Les maisons sont charmantes, les petites places se succèdent. Toujours pour ceux qui veulent le top du top, ils réserveront à l’Olivo (2 étoiles au Michelin) pour expérimenter la cuisine méditerranéenne créative du chef Andrea Migliaccio, originaire d’Ischia. Pour nous, ce sera une pizza napolitaine exceptionnelle de chez Materita sur la Piazza Diaz, avec vue sur l’église de Santa Sofia. Les enfants jouent, les chiens se promènent, les habitants s’offrent une glace… Une ambiance de village simple et décontractée, parfaite pour cette première soirée.

L’Olivo
Via Capodimonte, 14
80071 Anacapri
Tél. : +39 081 978 0111
capripalace.com

Materita
Via Giuseppe Orlandi, 140
80071 Anacapri
Tél. : +39 081 837 3375

Samedi

11h00 – Premier bain de mer au Lido del Faro

D’Anacapri, des minibus typiques nous conduisent pour 2,5 € sur la pointe sud-ouest de l’île, pour rejoindre le phare ocre de Punta Carena. De la falaise, il surplombe la mer et, depuis ses remparts, la vue sur les Faraglioni nous transporte dans une décor de carte postale. Juste en dessous, la plage. Comme toutes celles de l’île, les pierres volcaniques viennent remplacer le sable et accueillent les baigneurs. Ne vous laissez pas impressionner par les vagues et le courant et plongez d’un coup. Des échelles sont fixées à même la roche pour nous aider à revenir au sec après un bain mémorable. C’est ensuite sur les transats du Lido del Faro, autour de la petite piscine, qu’on commande un caffè latte sous le soleil. On est bien. Pourquoi bouger finalement ? On déjeune ici ? La salade de poulpe est divine, les poissons crus à tomber, on a un faible pour les crevettes en croûte d’amande et leur sauce à la tomate épicée comme pour les délicieux ravioloni farcis à la burrata. Le gâteau au citron de Capri est incontournable.

Lido del Faro
Punta Carena, 80071 Anacapri
Tél. : +39 081 837 1798.
lidofaro.com

 

17h00 – Shopping local

Notre peau est encore chaude, dorée par le soleil de la journée. Loin de suivre un rythme effréné, nous nous décidons à lever le camp pour faire un peu de shopping local. Loro Piana, Miu Miu, Salvatore Ferragamo, Brunello Cucinelli, Gucci ou Benetton… C’est italien, mais, quand on dit « local », on pense davantage aux parfums Carthusia, une institution aux méthodes de distillation inchangées depuis le Moyen Âge. Voilà un beau cadeau pour les copines : l’eau de parfum Capri Forget Me Not ! Pour les souliers, à Anacapri, on va chez Antonio Viva qui, depuis 1958, travaille l’art de la Sandale à merveille. C’est d’ailleurs le nom de sa boutique !

 

Carthusia
Via Camerelle, 10
80076 Capri
carthusia.it

L’Arte del Sandalo Caprese
Via Giuseppe Orlandi, 75
80071 Anacapri
Tél. : +39 081 837 3583
sandalocaprese.it

19h00 – Apéro sunset près de la grotte bleue

À Capri, les touristes ne parlent que de la Grotta Azzura, mais, entre nous, elle n’a pas beaucoup d’intérêt. S’y rendre en bateau est une sombre arnaque étant donné que c’est depuis l’intérieur qu’on voit le bleu azur et que l’entrée de la grotte a un diamètre qui ne laisse pénétrer que des barques. Allez-y à la nage depuis la petite échelle sinon rien ! À côté, le restaurant étoilé Il Riccio offre un panorama sublime et vous y dînerez en amoureux. Pour notre apéro sunset, on choisit d’aller admirer la même vue quelques mètres derrière chez Gradola. Le DJ y passe une playlist parfaite et les Spritz accompagnés de toasts, olives et fritures, ne font pas mentir la réputation des aperitivi italiens. Envie de plonger ? Juste en dessous, la mer vous tend les bras… Rassurez-vous, l’échelle est encore fixée aux rochers. C’est sauvage et brut, voilà un apéro sunset incroyable.

 

Il Riccio
Via Gradola, 4
80071 Anacapri
Tél. : +39 081 837 1380
capripalace.com

Gradola
Via Gradola, 8
80071 Anacapri
Tél. : +39 081 837 1433
gradolabeachcapri.com

22h00 – Dîner à la Villa Verde

Être à Capri sans sentir et ressentir les mondanités de l’île, c’est un peu comme aller à Saint-Tropez sans passer devant chez Sénéquier. On a hésité avec les restaurants incontournables comme Aurora, pour ses pizzas, et Da Paolino, pour sa table à la déco très citronnée, mais ils sont trop convoités par les touristes à notre goût. On a donc écouté les habitués et on s’est retrouvé à la Villa Verde. Ici, il n’y a que des gourmets, des personnalités italiennes et même des têtes connues parisiennes… La cuisine est délicieuse, le service chaleureux et l’ambiance festive. Que demander de plus ?

 

Villa Verde
Via Sella Orta, 6, 80073 Capri
Tél. : +39 081 837 7024.
villaverde-capri.com

23h30 – Chanter et danser

Jamais nous n’aurions pu imaginer qu’il y ait une telle ambiance dans cette taverne en plein centre de Capri. On y va juste pour boire un dernier verre et on se retrouve à chanter jusqu’à 3 heures du mat avec de nouveaux amis, guitare à la main sur scène ! Inoubliable.

Anema e Core
Via Sella Orta, 1, 80076 Capri
Tél. : +39 081 837 6461.
anemaecore.com

 

Dimanche

13h30 – Sous le soleil exactement

Après une grasse matinée bien méritée, partons dans le sud-est de l’île passer la dernière journée au pied des trois Faraglioni, symbole de l’île de Capri par excellence. Ces trois aiguilles rocheuses, hautes d’une centaine de mètres, habillent le paysage et apportent à la côte un aspect sauvage. Dans ce coin préservé, le restaurant La Fontelina est un lieu très prisé où il faut toujours réserver, que ce soit sa table, son transat ou, encore mieux, son matelas à même la roche pour bronzer sous les parasols rayés bleu et blanc. On y arrive par un petit bateau de pêche ou à pied, en partant du centre de Capri, en suivant la Via Tragara, après une vingtaine de minutes de descente à travers les pins. C’est ce que nous avons choisi.

Le paysage dévoile peu à peu des morceaux de mer azur qu’on distingue derrière les branches de pins parasols. À chaque virage du chemin, la vue est toujours plus belle, la balade est parfaite et plaira aux amateurs de photos.

À la fin du chemin, à droite, le fameux restaurant La Fontelina et, à gauche, Chez Luigi. Même principe de restaurant avec une plage sur les rochers en contrebas. Pour la frime, on va à La Fontelina et, si on n’a pas réservé, il y a plus de chance chez Luigi de ne pas être descendu pour rien. Les pâtes sont délicieuses et les poissons grillés un vrai régal. Côté vue, Chez Luigi a l’avantage d’être niché dans le creux de la falaise et possède ainsi une crique naturelle exceptionnelle. Pour profiter de la journée jusqu’au bout, on quittera ce petit paradis en bateau pour retrouver notre bagage directement à Marina Grande. Vive le concierge de l’hôtel ! « Capri, c’est fini » pour le week-end, mais on croit bien qu’on y retournera un jour.

La Fontelina
Via Faraglioni, 2
80073 Capri
Tél. : +39 081 837 0845
fontelina-capri.com

Da Luigi ai Faraglioni Via dei Faraglioni, 5
80073 Capri
Tél. : +39 081 837 0591
capri.com/en/c/da-luigi-ai-faraglioni

À découvrir également