Top

Destinations rétro

Par Marie Faure

Destinations rétro

Cette année, redécouvrons une « destination vacances » qui va nous rappeler notre enfance. La nostalgie nous emmène vers des lieux qui respirent la France et ses maisons de famille, pleines d’authenticité. Plutôt tendance en ce moment, on en profite pour une pause où le temps passe un peu moins vite qu’ailleurs. Alors à quel Saint allez-vous vous vouer ? Saint-Paul de Vence, Saint-Florent, Saint-Jean-de-Luz, Saint-Martin-de-Ré, Saint-Malo… Même chez ces grands classiques, il y a du nouveau. Repérages.

vence1 vence2 vence3 vence4 vence5 vence7 vence8 vence9SAINT-PAUL DE VENCE
Pourquoi y aller cet été ?
Saint-Paul de Vence, c’est tout le charme de la Provence dans un petit village de ruelles investies par les galeries d’art et qui en font un véritable musées à ciel ouvert. Comme dans un roman de Pagnol, Lino Ventura, Fernandel et Gérard Philipe y ont pris l’apéro à l’ombre des platanes de la place. Là-bas, il est courant de se rafraîchir à l’eau claire d’une fontaine et du mur qui entoure le village perché, on écoute les cigales. C’est aussi le rendez-vous des amoureux de l’art : moderne, contemporain, singulier ou naïf. De galeries en galeries, il est possible de découvrir de nouveaux artistes tout en admirant les œuvres des plus grands comme César ou Niki de Saint-Phalle. Si en plus on vous rappelle que le village a été témoin du mariage de Simone Signoret et Yves Montand en 1951 ou celui d’Arielle Dombasle et Bernard-Henry Lévy en 1994, vous aurez peut-être envie de vous lancer pour des vœux éternels !
Au programme cette année :
On écoute de la musique douce.
Du mercredi 22 au vendredi 31 juillet 2015, le village accueille, pour la cinquième année, le Festival de Musique de Chambre. Six soirées uniques autour de grands musiciens actuels. à la nuit tombée, la place de la Courtine devient une salle de concert à ciel ouvert et, au pied des célèbres remparts, on oublie tout. http://festivalsaintpauldevence.com
On visite la Fondation Maeght :
Véritable musée en pleine nature, la fondation rassemble une des plus importantes collections européennes de peintures, sculptures, dessins et œuvres graphiques du XXe siècle. Entre deux promenades, admirez les Bonnard, Braque, Calder, Chagall, Giacometti, Léger, Miró… et visitez l’exposition de l’été consacrée à Gérard Garouste « En chemin »  du 27 juin au 29 novembre 2015.
623, chemin des Gardettes 06570 Saint-Paul de Vence. Tél. : 04 93 32 81 63.
On « apéritive » arty :
A la mythique Colombe d’Or, on y dîne bien sûr, on y dort. certes, mais pas seulement. Connue dans le monde entier, l’Auberge de la Colombe d’Or est un havre de paix provençal où il est aussi de bon ton de prendre un verre en fin de journée. Vous en profiterez pour jeter un œil à l’étonnante collection particulière d’art moderne avec des œuvres signées Pablo Picasso, Jacques Prévert, Yves Montand ou James Baldwin. Habitués de l’endroit, Matisse, Braque, Léger, Calder ou César y ont laissé des œuvres magnifiques. 1, place du Général de Gaulle. Tél. : 04 93 32 80 02. www.la-colombe-dor.com
On s’initie à la pétanque :
Cet été, sous les platanes de la plus célèbre place en sable dur du monde, osez défier les coutumiers de la pétanque. Des initiations sont prévues durant tout l’été et avec un peu de chance… du débutant… vous ferez de beaux scores. En rêvant un peu, vous croiserez peut-être Aldo Maccione ou Michel Boujenah qui résident à Saint-Paul de Vence.
Durée du jeu : 1 h-7 euros par personne, prêt de boules inclus. Sur réservation au 04 93 32 86 95.
Où poser ses valises ?
De l’autre côté de Saint-Paul, à Vence, au Château Saint-Martin, niché sur le massif du Col de Vence, étape bien connue des coureurs cyclistes, pour sa difficulté et son panorama à couper le souffle. Pourquoi ? Parce que cette fortification romaine, située à quelques minutes seulement en voiture du village de Saint-Paul est un petit paradis perché, luxueux havre de paix, trop méconnu du flot de touristes en visite au village d’artistes. Erigé sur un point stratégique, ce château fort fut d’abord la demeure de l’évêque de Tours en l’an 350. Légué ensuite aux Croisés, de retour de Jérusalem, par le Comte de Provence, il devient en 1150 le fief des Chevaliers des Templiers dont le fameux Trésor n’a jamais été retrouvé…
De là-haut, on peut admirer toute la baie bordant la Méditerranée de Saint-Jean-Cap-Ferrat aux hauteurs de Cannes. Entre la mer qui se distingue à perte de vue et les collines d’où se dégage une brume féérique, c’est un pur bonheur de dîner sur la terrasse du restaurant gastronomique qui offre ce paysage sublime. Le chef Jean-Luc Lefrançois (ancien du Ritz, de l’Hôtel de Crillon en passant par le restaurant d’Hélène Darroze, le Relais Louis XIII…) et Eve Moncorger, la chef pâtissière en ont fait une table d’exception où les produits locaux se conjuguent à merveille avec leur inventivité.
Si vous êtes arrivés là-haut, le bonheur c’est aussi d’y dormir en réservant une des 39 junior suites à la décoration délicate et à la vue spectaculaire sur le littoral. Au petit matin, vous descendrez alors faire un tour dans le parc de quatorze hectares aux oliviers centenaires qui abrite un jardin poétique créé par l’architecte paysagiste Jean Mus. Les sportifs échangeront quelques balles sur un des deux courts de tennis en terre battue ou feront quelques brasses dans la piscine à débordement. Si vous aimez le charme des vieilles pierres et le raffinement d’un service impeccable, alors c’est ici que vous élirez domicile et croiserez les épicuriens de Saint-Paul de Vence.
Château Saint-Martin, 2490 Avenue des Templiers 06 140 Vence. Tél. : 04 93 58 02 02. www.chateau-st-martin.com. Du 15 Mai au 15 Septembre 2015. Restaurant « L’Oliveraie », ouvert tous les jours de 12 h 30 à 16 h. Restaurant gastronomique « Le Saint-Martin », ouvert tous les jours uniquement au dîner. Junior Suites à partir de 390 euros.

florent2 florent3 floretn1SAINT-FLORENT
Corse du Nord
Pourquoi y aller cet été ?
Entourée par les montagnes du Cap Corse et du Nebbio, Saint-Florent est une antique cité romaine. On aime la citadelle et son palmier, l’eau de la Méditerranée si transparente qui l’entoure et les charcuteries locales. Les sublimes plages du Lotu et de Saleccia sont toujours une merveille et il est plutôt recommandé de se perdre dans les ruelles de la vieille ville, de grimper vers la citadelle érigée en 1439 et s’évader enfin dans le désert des Agriates où il n’est pas rare de voir quelques vaches se reposer sur le sable.
Au programme cette année :
On danse au Festival Porto Latino.
Du 5 au 8 août, Izia, Metronomy, The Avener et Chucho Valdès viendront enflammer la citadelle Corse. Tous les soirs, avant les concerts, les festivaliers sont invités à des apéros musicaux dans la crique. Prenez tout de suite vos billets pour danser dans la chaleur des nuits d’été. http://portolatino.fr/
On se baigne dans une eau couleur lagon :
Départ en navette-taxi avec le classique « Popeye », tote-bag sous le bras et bouteille d’eau de rigueur. Il faut viser léger pour une balade le long du sentier des Douaniers pour accéder à la plage de Saleccia. Ici, l’eau est turquoise, le sable blanc et les pins d’Alep offrent une ombre précieuse.
On réserve l’incroyable barbecue de l’auberge des pêcheurs :
Nouveauté de cette année, Damien Muller grille son poisson et on en redemande. L’artisan pécheur cuisine comme personne des poissons sélectionnés avec soin. Pour trouver le restaurant ? Il suffit de traverser la poissonnerie…  www.aubergedupecheur.com
Où poser ses valises ?
A La Dimora, un petit boutique hôtel perdu dans le maquis à Oletta. A 4 km de la baie de Saint-Florent, sur les ruines d’une ancienne ferme du 18e, c’est une adresse à garder pour soi… mais on vous la donne. Route de Saint-Florent, 20232 Oletta. Tél. : 04 95 35 22 51. www.ladimora.fr

luz1 luz2 luz3SAINT-JEAN-DE-LUZ
Pays Basque
Pourquoi y aller cet été ?
Entre Biarritz et la frontière espagnole, le port de pêche de Saint-Jean-de-Luz, au bord de l’Atlantique, offre le charme du Pays Basque et la douceur d’une station balnéaire. On déambule en espadrilles rue Gambetta, l’artère principale, on déguste un macaron aux amandes douces Chez Adam (6, rue de la République  et 49, rue Gambetta ) et on achète du fromages de brebis, du jambon de Bayonne et des sardines à la Maison Thurin (32, rue Gambetta). On s’offre un sac, fabriqué à la main, chez Laffargue, un café sur la place Louis XIV puis l’on va se poser sur l’une des cinq plages de Saint-Jean comme Lafiténia pour les surfeurs ou la Grande Plage pour les autres…
Au programme cette année :
On booke une table à Ilura.
Le restaurant de La Reserve, où le chef Fabrice Idiart, surfeur et rugbyman du pays, cuisine les produits régionaux sans tomber dans le folklore. à vous le bœuf du Pays Basque ou le Merlu de ligne de Saint-Jean-de-Luz. Un délice !
Hôtel La Réserve, Pointe Sainte Barbe, 1, avenue Gaëtan Bernoville, 64500 Saint-Jean-de-Luz. Tél. : 05 59 51 32 00. www.lareserve.com
On découvre la Cesta Punta :
C’est la discipline la plus rapide et la plus spectaculaire de la pelote basque. L’ambiance est dingue et le spectacle garanti. Tous les mardis et jeudis du 25 juin au 27 août sur la plage à côté du phare. Tél. : 06 74 47 09 95.
On se fait chouchouter au Spa du Grand Hôtel :
Perle du Pays Basque et lieu de légende, il vient de rouvrir ses portes. 1000 m2 face à la baie avec un accès direct à la plage. Ici, tout n’est que luxe, calme et cocooning et les soins à l’eau de mer sont inoubliables. Bookez !
Grand Hôtel Loreamar, 43 Boulevard Thiers, 64500 Saint-Jean-de-Luz. Tél. : 05 59 26 35 36. www.luzgrandhotel.fr
Où poser ses valises ?
à l’Harretchea, entre Guethary et Saint-Jean-de-Luz. Un boutique hôtel charmant installé dans une ferme basque du XVIIIe siècle entièrement rénovée.
Chemin d’Harretxea, 64210 Ahetze. Tél. : 05 59 22 25 59. www.hotel-harretchea.com

re1 re2 re3 re5SAINT-MARTIN-DE-RE
île de Ré
Pourquoi y aller cet été ?
Capitale historique de l’Île de Ré, Saint-Martin-de-Ré est un village ultra charmant protégé par ses fortifications Vauban. On adore se perdre dans ses ruelles aux petites maisons blanches et aux volets colorés, flâner sur le port et dévaliser son marché typique. Ici, à Ré, on loue un vélo pour parcourir les km de pistes et découvrir les marais salants, on grignote des fruits de mer sur des grandes tables de bois, on pèche la crevette, on « farniente » sur les plages en respirant l’air marin.
Au programme cette année :
On déguste les nouveaux parfums glacés de La Martinière
Classé dans le top 5 du guide Gault et Millau, ce glacier est un incontournable de l’île, ses nouveautés font toujours parler d’elles. Noix ce coco – citron vert – gingembre, chocolat au lait et yuzu, chèvre fumé aux épines de pin coulis de caramel fleur de sel de l‘ile de Ré… sont à découvrir cet été. Et pour ceux qui connaissent il y a toujours les 58 parfums incroyables comme Litchi, Malabar ou Chèvre Miel ! 19, quai de la Poithevinière. Tél. : 05 46 09 20 99.
On danse à la 18e édition du festival Jazz en Ré :
Du vendredi 21 au dimanche 23 aout. Huit concerts mêlant Jazz Manouche, Blues, New Orleans et classique sur le port et sous les étoiles. www.jazzenre.fr
On réserve une table à la Cible :
Voilà un nouveau restaurant sur la plage de St-Martin. Posé sur le sable, à l’ombre de palmiers et face à l’une des plus belles plages de l’ile, la Cible sera à coup sûr le QG des rendez-vous de l’été. On y boit des mojitos à tomber puis on se laisse tenter par du poisson fraichement pêché, installé sur des fauteuils en bois, sous des parasols crème. à y repenser, on y passerait bien toutes nos journées.
Route de la Plage,Tél. : 05 46 67 38 82. http://lacible-restaurantbar.fr
Où poser ses valises ?
Dans l’une des 33 chambres du Clos Saint Martin, un petit hôtel intimiste avec deux piscines extérieures, un spa Clarins et surtout bénéficiant d’un calme absolu.
87 Cours Pasteur, 17410 Saint Martin de Re, Ile de Ré. www.le-clos-saint-martin.com

malo1 malo2 malo3 malo4SAINT-MALO
Bretagne
Pourquoi y aller cet été ?
Saint-Malo c’est une cité corsaire, une forteresse posée sur la mer. Saint-Malo, c’est le pays des pirates et des marins. On aime se perdre dans ses petites rues étroites et pavées, emprunter des escaliers de pierre pour se retrouver sur les remparts, plonger dans la piscine d’eau de mer de la plage du Bon Secours, sentir les embruns au bord de l’eau ou partir à l’aventure au Grand Bé. Ici, on est sportif, on fait du char à voile sur la plage de Sillon ou du bateau mais on savoure aussi des Kouign Amann Nutella aux Délices du Gouverneur et des chiquettes malouines à tous les parfums possibles.
Au programme cette année :
On se fait plaisir aux Thermes Marins.
Le nouveau forfait « Mer & Envie de Sport » est un programme sur six jours qui comprend dix séances de sport et vingt soins, pour retrouver un corps de rêve et une forme olympique. Si l’on a moins de temps, on s’offre un divin enveloppement aux algues, classique, mais qui fait toujours son petit effet.  Les Thermes Marins de Saint-Malo, Grande Plage du Sillon, 100, bd Hébert, 35400 Saint-Malo. Tél. : 02 99 40 75 00.
On découvre le Dock :
C’est le tout nouveau pub-restaurant de la ville. Situé dans les anciens locaux de la société étoile Marine Croisières, créé par Bob Escoffier, on vient y grignoter un travers de porc ou un tartare avec des frites maison, écouter un concert ou boire un mojito au fruit de la passion. 41, Quai Duguay Trouin, 35400 Saibt-Malo. Tél. : 02 23 18 39 47. www.ledock-stmalo.fr
On danse :
à l’occasion de la 25e édition de La Route du Rock qui se déroulera du 13 au 16 août 2015. Cette année, l’artiste islandaise Björk  et le groupe britannique Jungle viennent enrichir la programmation. Préparez-vous à une ambiance hors du commun qui enflamme toute la cité. Let’s rock. www.laroutedurock.com
Où poser ses valises ?
Au Château Hôtel du Colombier, une maison de plaisance chic et charmante posée au milieu d’un parc de six hectares. Seize chambres spacieuses, un practice de golf, un étang et beaucoup de romantisme séduiront les âmes champêtres.
Lieu Dit le Colombier. Petit Paramé, 35400 Saint-Malo. Tél. : 02 23 52 02 28  www.saintmalo-hotelcolombier.com