Top

« LET’S LOST IN TOKYO »

Par Ingrid Bauer

Sur les traces du film "Lost in Translation" de Sofia Coppola

Sur les traces du film Lost in Translation de Sofia Coppola, suivez deux itinéraires qui vous serviront de cailloux du petit poucet.

Perdez-vous dans les rues de Tokyo, cette ville à l’architecture hétéroclite, regardez ses grattes ciel et accrochez-vous aux petits immeubles à deux étages.

LES INCONTOURNABLES, portrait de quartiers et itinéraires.

 

Itineraire 1. “Lost in Shibuya/Shinjuku“

Shibuya, c’est l’antre de la mode, du design et des shibuyettes, celles qui vous narguent avec leurs couettes et leurs socquettes hautes. Arpentez la rue piétonne Takeshita Dori et découvrez les boutiques excentriques, jusqu’au quartier d’Aoyama.

Park Hyatt
Son petit déj est gargantuesque, les chambres assez chères, alors on demande une de celles avec vue sur le Mont Fuji.
3-7-1-2 Nishi-Shinjuku
www.tokyo.park.hyatt.com

Avenue Minami – Prada
Avenue Minami, arrêtez-vous devant l’immeuble-losange Prada. Une structure concave habillée de verre par les architectes suisses Herzog et de Meuron, “LA“ curiosité architecturale du quartier.
5-2-6 Minami-Aoyama

Avenue Minami – Plain People
Entrez dans le magasin de mode casual-chic pour femmes, Plain People. En marge, des sacs d’Isaac Reina, des pulls à la couple ample de Plain People, découvrez en exclusivité les poignées de porte du designer Hideyuki Nakayama. Chaque poignée reflète l’intérieur de la pièce, pour chaque parano qui sommeille en nous.
5-3-5 Minami-Aoyama
http://www.one-be-one.com

Avenue Minami – Undercover
Pour les pointus fous de mode, passage obligé chez Undercover. Traversez le plafond aux mille et une ampoules et criez au génie, face à la mode illuminée de Jun Takahashi pour homme et femme.
5-3-18 Minami aoyama
www.undercoverism.com

Avenue Minami – 246 Common
Même si vous n’avez pas la main verte, rendez-vous au marché fermier du 246 Common et optez pour un bento green. Ici, plus qu’ailleurs, on goûte à la cuisine des food-trucks. Des tentes, des tables en bois, un fleuriste, des remorques vintage et des bentos créent une parenthèse inattendue, en plein centre-ville. Ouvert tous les jours de 11h à 22h.
3-13, Minami Aoyama
www.246common.jp

Avenue Minami – Nezu Museum
C’est le moment de déambuler dans le jardin japonais du Nezu Museum. Si le cœur vous en dit, vous toucherez du regard les 7000 œuvres d’art, calligraphies, sculptures, céramiques et peintures…issues de l’Antiquité.
6-5-1 Minami-Aoyama
www.nezu-muse.or.jp

Avenue Minami – Beautiful People
Plongez dans le décor magique de nuées de fleurs, avec plus de 10000 fleurs artificielles qui tapissent les murs du magasin Beautiful People. Un travail signé Masamichi Katayama, alias Wonderwall qui avait entièrement relifté le concept-store Colette en 2008. Ouvert de 12H à 20H. Fermé le lundi.
3-16-6 Minamiaoyama Minatoku Tokyo 107-0062, Japon
www.beautiful-people.jp

Avenue Minami – Loft
C’est là que vous dénicherez des choses à rapporter. En arpentant les 7 étages du bazar chic Loft, il y en aura pour tout le monde : carnets en papier washi, poteries, ustensiles artisanaux pour la maison. Le Loft a un faux air du BHV, mais en mieux.

www.loft.co.jp

Dîner au Kurkku Kitchen
Le chef s’amuse à marier la cuisine française à la sauce japonaise. A base de produits issus de potagers, les végétariens se régalent d’assiettes organiques de légumes et les carnivores, de viandes grillées au BBQ, depuis la cuisine ouverte.
2-18-21 Jingumae. Koti Building 1F
www.kurkku.jp

Boire un verre à La Jetée
S’encanailler sur les traces de Coppola ou de Tarantino au bar la Jetée. Situé dans le Golden Gai, ancien repère gay. On s’enivre à coup de saké dans ce minuscule bar, en discutant avec la patronne, qui manie très bien la langue de Molière

www.lajetee.net

Après minuit… Club : le Trump Room
Club électro à sensation, le Trump Room est le club le plus allumé de la ville. Des lustres à pampilles, des têtes empaillées d’animaux, des jeunes au look improbable affalés dans des Chesterfield, forment un paysage détonnant, un mélange de genre déroutant.
1-12-14 301 Shibuya-ku

Itineraire 2. “Lost in Nakameguro“

La bohême à Nakameguro. Au Sud-Est de la ville coule la rivière Meguro, où bars, restaurants et magasins de décoration et mode vintage se succèdent, dans une atmosphère très paisible.

Réveil au Claska
C’est l’hôtel le plus design et fashion de la capitale nipponne. Chaque chambre a été confiée à un designer différent. Les traditionnels essayeront le futon, les aventureux testeront la chambre-capsule et ceux qui voudront sortir le grand jeu, testeront la royale, une chambre japonaise de 50M2 avec terrasse privée.
1-3-18 Chuo-Cho
www.claska.com

Meister. La-épice
Empruntez un vélo à l’hôtel et filez le long de l’Odori Meguro, découvrez les nombreux magasins de design-vintage. Notre préférence va à Meister, pour son choix de suspensions de lumière rétro et “La-épice“, pour ses mini tampons-cartes de visite, créées sur mesure.
Meister.4-11-4 Meguro – La-épice. 4-11-5 Meguro
www.meister-mag.co.jp

Déj chez Hanabi
Dans ce restaurant, on passe sa commande assis au sol, en tailleur. Un lunch asiatique léger et simple. Devant la grande baie vitrée, on profite en terrasse des rayons du soleil levant.
Hanabi. 16-02-11 Aoba-dai
www.hanabi-nakame.jp

Shopping au 1 LDK
C’est un concept store où trois boutiques sont rassemblées dans une même rue, dont une squattant un mini-appartement. Côté mode, on a du Takayuki Minami, connu pour son côté avant-gardiste. Pour le vintage, c’est en face, dans un loft-atelier, et enfin, pour faire une pause, vous irez au café-terrasse Taste and Sense, pour siroter un smoothie home-made.
1 LDK Apartments. 1F 1-7-13 Kamimeguro
www.taste-and-sense.com

Galerie & shop DO
De retour à l’hôtel Claska, on prend l’ascenseur pour un dernier round, spécial shopping-lifestyle, à la galerie Do. Ustensiles de cuisine, vêtements casual chic, accessoires de design wabi-sabi, ou jolie besace en cuir naturel de chez Raregem…
Galerie Do/hôtel Claka.1-3-18 Chuo Cho.
www.claska.com

Dîner au Yakumo Saryo
C’est parti pour un voyage culinaire à la rencontre des saveurs japonaises. Le chef Maître Shinichiro Ogata est un artiste protéiforme, c’est à lui qu’on doit les pâtisseries Higashiya. Installée dans une traditionnelle wagashiya (une confiserie), on y sert de jour de délicates pâtisseries et de nuit, des douceurs alcoolisées. Yakumo Saryo. Fermé le dimanche. Réservation indispensable.
3-4-7 Yakumo
www.yakumosaryo.jp

A Ginza, un sushi-bar à tomber
Le célèbre chef, Mamoru Sugiyama, officie derrière le bar et sert un kaiseki (succession de mini-plats) de haute volée culinaire.
Ginza Sukiya avenue. 3-8 Ginza. 6-Chome