Top

Paris

Par Elodie Rouge

Des adresses, toutes drôles et pas prétentieuses

Voici des adresses qui donnent de l’inattendu et des surprises aux soirées parisiennes.

Envie d’endroits qui racontent une histoire ? Voici des adresses, toutes drôles et pas prétentieuses qui donnent de l’inattendu et des surprises aux soirées parisiennes. On commençait à en manquer.

 

Champs-Elysées

Découvrez la dernière curiosité de Marie Garreau, meneuse de troupe des soirées « trentys »

Maison Chérie Chéri
Marie Garreau, meneuse de troupe des soirées « trentys » et chef de clan de la « trentaine dorée » en mal de soirées n’est jamais à court d’idées pour faire danser et flirter ses potes. Sa dernière curiosité ? Une fiesta de 23h à l’aube, dans une mise en scène de maison de poupée géante, qui aura lieu deux vendredis par mois au club 1515 (ex-cirque du Bonheur). Boudoir très girly avec point maquillage, coiffure, manucure, tout y est ! Dress-code obligatoire avec masques et bonne humeur exigée. Bref une « party » du côté des Champs-Elysées très rafraîchissante où l’on peut débouler en bandes (à condition d’être inscrit), et à contre-courant de l’esprit Raspoutine.
34, rue Marbeuf – 75008 Paris

Oberkampf

Le Tout-Paris qui sort ne parle que de cette adresse au firmament, sur le toit d’un immeuble du côté de Ménilmontant où il faut savoir montrer patte blanche pour avoir droit de mettre un pied dans l’ascenseur.

Le Perchoir
Le Tout-Paris qui sort ne parle que de cette adresse au firmament, sur le toit d’un immeuble du côté de Ménilmontant où il faut savoir montrer patte blanche pour avoir droit de mettre un pied dans l’ascenseur. Il y a donc eu le premier succès de l’été, avec leurs apéros très estivaux sous forme de hot-dogs, rosé et tequila frappée avec vue à 360°. Pour pouvoir continuer d’user et abuser de leur roof-top génial, Adrien Boissaye et ses acolytes osent le snobisme de l’apéro au coin du feu avec des braseros et des cocktails d’hiver. A bon entendeur.
14 rue Crespin du Gast – 75011 Paris

La Bastille

A quelques pas de la Bastille, dans les quartiers popu-branchés du 11e, un nouveau bar clandé fait mouche.

Moonshiner
A quelques pas de la Bastille, dans les quartiers popu-branchés du 11e, un nouveau bar clandé fait mouche. Sa particularité ? Il est caché derrière Da Vito, une super pizzéria et on y entre… par une porte de frigo ! Derrière la première salle donc, à l’atmosphère 100 % rital (mention spéciale pour leurs pizzas à tomber), on tombe sur un décor de fumoir Belle Epoque, atmosphère jazzy, papier peint et cocktails enivrants trop bons. Une idée d’Alexis, Charles et Thomas, à l’origine déjà des soirées UFO, Orange Mécanique, Rock Circus, etc… L’idéal est de venir mixer drinks sympathiques dès 18h + dinette entre potes sans commencer la soirée trop tardivement.
5 rue de Sedaine – 75011 Paris.

Triangle d’Or

Avis aux allergiques à toutes les boites « rouge-feutré » ou en sous-sol des Champs-Elysées façon Raspoutine, Titty Twister et autres Mathis. Si vous avez aimé le Chalet des Iles et Bagatelle, vous allez adorer la White Room qui promet d’être le nouveau quartier général des fans de fiestas « à l’air libre ».

La Maison Blanche
La Maison Blanche, institution festive du Triangle d’or, transforme tous les samedis son toit-terrasse à couper le souffle en un bar à champagne chauffé, glamour à souhait. L’idée ? Danser et siroter chic, sous les étoiles exactement. Tous les samedis soirs de 23h à 2h.
15 avenue Montaigne – 75008 Paris

Montmartre

Après avoir érigé leur bar Rosie en repaire mondain le plus convoité de Montmartre, Adrien Moisson et Nicolas Ullman récidivent avec « le » club arty du futur imaginé comme une factory d’artistes, où, en fait, ce sont des dandys loufoques, minettes galeristes, bobo rigolos et figures montantes du ciné frenchy qui se retrouvent.

Le Blue Club
un lieu sympathique tout bleu et graphique, qui cumule les casquettes de bar à cocktails dès l’apéro, pâtisserie (oui, oui !) et piste de danse énergique jusqu’au bout de la nuit, dimanche compris.
14 rue Muller – 75018 Paris.

Trocadéro-Passy

On n’entend plus parler que de ce nouveau lieu, ouvert par Laurent de Gourcuff, situé au sous-sol du Palais de Tokyo, (d’où le Yo). On descend du Monsieur Bleu, puis on remonte… à vous de voir à quel rythme.

Yoyo
YoYo par ci, YoYo par là, on n’entend plus parler que de ce nouveau lieu, ouvert par Laurent de Gourcuff, situé au sous-sol du Palais de Tokyo, (d’où le Yo). On descend du Monsieur Bleu, puis on remonte… à vous de voir à quel rythme. Signe distinctif ? Un espace aux allures résolument underground et aux matières brutes de chez brutes où se succéderont concerts chics, after-shows de la fashion-week et autres événements de happy-fews parmi lesquels les fiestas Haïku. Chapôtée par Adrien Messié (Cirque du Bonheur, soirées Constructions) et son compère Nadir Sayah, cette party mensuelle s’affiche déjà comme le rendez-vous noctambule le plus hype de la rentrée où les trentenaires déboulent des quatre coins de Paris : des piliers de bars branchés façon Jeannette ou Progrès, en passant par les jolies brindilles de la mode et les belles gueules de la prod’ made in Paname. Du beau monde, quoi ! 20 € l’entrée. 10 € le cocktail.
13 av du Président-Wilson – 75008 Paris

 

À découvrir également