Top

Seychelles

Par Paloma Tibihé

Amateurs de sensations, aux Seychelles, on fait beaucoup plus que de rester sur son transat !

Bernadette Willemin, directrice France et Europe de l’office du Tourisme des Seychelles nous invite à découvrir ces îles autrement que pour le soleil et leurs plages idylliques.

Que dire sur les Seychelles qu’on ne sait pas toujours ?

En plus des superbes plages paradisiaques, de la clarté des eaux, du soleil quasi permanent toute l’année, on ne pense pas toujours qu’il s’y trouve de très beaux spots de plongée. Les amateurs de pêche au gros peuvent trouver de quoi pratiquer leur loisir. On peut également observer la réelle diversité des îles lors d’une croisière. L’Archipel des Seychelles offre ainsi des activités très variées. Pour les amoureux de la nature, des sentiers pédestres invitent à la découverte de crêtes de granit, de forêts enchanteresses et de petites criques abritées qui restent des refuges secrets, intacts et vierges pour certains.

Quelle est la partie de l’île la moins touristique où il faudrait s’attarder ?

Nous avons toujours opté pour un tourisme contrôlé afin de préserver nos îles. En dehors des îles intérieures comme Mahé, Praslin et La Digue, toutes les autres sont restées des mondes miniatures préservés, peu appréhendés par l’homme et offrant, de ce fait, une expérience insulaire unique et incomparable. On citera par exemple Cerf, Ste Anne, Silhouette, Nord, Frégate, Denis, Desroches et Bird…

Enfin, donnez-nous un dicton seychellois qui s’adapterait bien à des Parisiens ?

Avec l’esprit insulaire, on se laisse aller, on oublie la notion du temps, on se ressource, on profite… alors je dirais :

« Doucement le matin, pas trop vite l’après-midi ».