Top
Infrarouge / Interviews  / Loïc Prigent tweete again

Loïc Prigent tweete again

Journaliste décalé, mais également documentaliste et vidéaste, Loïc Prigent s’amuse, via ses comptes Twitter et Instagram, à dévoiler l’envers du décor de la mode à travers des messages parfois crus, mais toujours pleins d’humour.

 

Êtes-vous aussi tordant dans votre vie privée que dans vos tweets ?

Vous n’avez même pas idée. Mes amis me bâillonnent pour éviter les crises de rire.

Pourquoi cette passion pour les tweets ?

Je n’ai aucune passion pour les tweets en tant que tels ! Twitter est juste un medium pour noter et diffuser les phrases les plus drôles que j’entends. Maintenant, je le fais aussi sur Instagram.

Votre premier tweet ?

Une blague totalement cryptique pour un ami, on se servait de l’appli comme d’une CB entre nous.

Quel tweettos aimeriez-vous être ?

Quelqu’un qui amuse et informe sans balancer des ondes négatives dans la rétine des lecteurs.

Avant les tweets, vous faisiez quoi ?

La même chose qu’aujourd’hui, des reportages sur la mode.

À quoi repère-t-on un bon tweet ?

Quand il est drôle à plusieurs lectures, mais qu’à chaque lecture on découvre une nouvelle idée qui s’était dissimulée derrière le premier rire.

Votre meilleur tweet ?

Toujours le dernier en date !

Le moins bon ?

Toujours l’avant-dernier en date !

 

« Un tweet pour nos 20 ans ? “T'es tellement hautaine. - Mais non, je suis myope“. »

Celui dont vous avez le plus entendu parler ?

« J’adore la mode, mais c’est tout ce que je déteste », puisqu’il est devenu le titre de mon livre paru chez Grasset. C’est la première chose que m’a dite cette personne quand je l’ai rencontrée et, forcément, je suis devenu ami dans la seconde.

Votre plus gros fou rire en lisant un tweet ?

Je suis fervent des tweets d’ados, du type fans de Rihanna qui s’emballent pour un rien, ils me font rire de très bon cœur.

Quel tweet rêveriez-vous de lire demain matin ?

J’aimerais une avalanche de tweets positifs, la timeline Twitter a besoin d’un énorme ravalement de rose, de bons sentiments, de bonnes nouvelles, de déclarations d’amour, de joie, de coups d’éclat optimistes.

Votre actu en 280 caractères ?

TMC va diffuser 52 minutes de mode, ma nouvelle émission sur les défilés parisiens, le 3 avril prochain.

Une anecdote ?

J’ai tapé l’incruste dans la loge d’Yves Saint Laurent pendant la finale de la Coupe du monde 1998 au Stade de France, et c’était la première fois de ma vie que je voyais un match de foot. Peut-être que je porte chance.

Une appli à conseiller ?

Je suis très fan d’Instagram.

Un compte Twitter ?

Un bon compte Twitter est un compte avec peu d’abonnés, et une bonne ligne éditoriale : des micro-événements, des micro-blagues. Il y en a des tonnes, cherchez-les, le plaisir est de les dénicher.

Un tweet pour nos 20 ans ?

« T’es tellement hautaine.

– Mais non, je suis myope. »

À découvrir également