Top
Infrarouge / Agend’art  / Magda Danysz nous fait aimer l’art contemporain

Magda Danysz nous fait aimer l’art contemporain

Promouvoir et soutenir des artistes émergents, c’est son challenge. Difficile ? Pas vraiment quand on décide de faire simple et transformer sa galerie en terrain de jeu et de découverte. Rencontre avec une galeriste à part.

Qui êtes-vous, Magda Danysz ?

Je suis galeriste d’art contemporain depuis l’âge de mes 17 ans et commissaire d’exposition. Je publie des livres, en rapport avec les projets artistiques que je défends, et je gère aussi la production de projets dans l’espace public.

À quand remonte votre passion pour l’art ?

Ma mère étant artiste-peintre, je suis née dans un pot de peinture. L’art est naturel pour moi, essentiel
même.

Quel type d’artiste soutenez-vous ?

J’aime découvrir des talents dits « émergents », les accompagner un temps dans leur carrière, aider à produire leurs projets et accroître leur impact. Participer à leur aventure artistique et les aider est très gratifiant. Certains des artistes que je soutiens viennent de l’art contemporain urbain, comme Shepard Fairey ou Vhils, tandis que d’autres viennent des arts numériques et de la vidéo, ou encore de la photographie comme Erwin Olaf.

Le projet qui vous ressemble le plus ?

Nous avons la chance à la galerie de produire beaucoup de projets. Parmi eux, Wrinkles of the City, de l’artiste JR, m’a beaucoup touchée, car il me correspond particulièrement. Il est à la fois humaniste, international et un peu fou. Ma vision des choses, de l’histoire et de la vie a beaucoup évolué depuis.

Une particularité que l’on retrouve chez vous ?

Je suis toujours en mouvement.

Vos inspirations pour vos différents projets dans votre galerie ?

No limit.

Qui sont les artistes « montants » selon vous ?

L’espagnol Felipe Pantone, bien sûr ! Enfant de l’ère Internet, il est à l’image de notre société : rapide, jamais là où on l’attend et surprenant.

Une erreur à ne pas commettre dans l’art ?

Regarder les œuvres à travers le regard des autres. Il faut être sincère et les contempler avec son propre cœur.

Une critique qui vous a permis d’avancer ?

On ne peut pas être partout.

Quelle est votre dernière exposition à la galerie ?

Nous avons présenté le travail du designer Jean-Charles de Castelbajac. Toujours à la frontière entre art et mode, il sait se rire des codes et des usages. J’aime travailler avec des artistes qui ont plus d’un tour dans leur sac et le font avec intelligence.

Un artiste que vous rêveriez de rencontrer ?

Leonard de Vinci… mais c’est un peu tard.

Galerie Magda Danysz

78, rue Amelot, Paris 75011. Tél. : 01 45 83 38 51.

Ouvert du mardi au samedi 11h00 à 19h00.

magdagallery.com

Felipe Pantone, Portrait, Courtesy Danysz Gallery

Felipe Pantone, Detail 4, Courtesy Danysz Gallery

À découvrir également