Restaurants à Paris

10 ème

PAN
Une ancienne lustrerie transformée en bistrot vintage, où l’on déguste l’Italie du sud, on demandait à voir et à goûter surtout. Pan, pas toujours dans le mille !

12, rue Martel 75010 Paris
01 42 46 10 83

La façade noire imposante et ses grandes baies vitrées laissent deviner une ambiance feutrée qui invite à passer le pas de la porte. A l’intérieur, le regard est attiré par les murs bruts écaillés, les lustres majestueux, qui rappellent l’ancienne vie du lieu, ou encore la grande tapisserie graphique et colorée. Le service est avenant et a l’accent chantant. Ici, pas de tergiversations interminables sur le choix des plats, le menu est simple, deux formules : antipasti / plat / dessert ou antipasti / pasta / dessert. Les petites entrées se succèdent avec des olives vertes aux Saint-Jacques, condiment de tomate et olives, ce qui permet de prendre l’apéro tranquillement et de commencer la soirée par une belle entrée en matières. Ici, les influences sentent bon la Sicile, même si le chef est libanais et qu’il a beaucoup voyagé. Omar Koreitem est ainsi passé par New York, Londres et le Sergent Recruteur à Paris aux côtés d’Antonin Bonnet. Un métissage appréciable. Seul bémol peut-être, les tagliatelles aux encornets, sauce au poivron. Pour nous, une cuisine gourmande ne veut pas forcément dire trop grasse, il faut bien nous laisser l’envie de poursuivre avec un dessert. Car sachez-le, même si l’envie n’est plus là, on vous rappelle que ce dernier est « compris dans la formule et qu’il serait forcément compté ». On a connu plus smart ! Encore un nouveau lieu haut en décor où les désirs des clients ne sont pas toujours la priorité ? On commence à se le demander. Cela mérite un deuxième round pour confirmer… ou pas.
Par Clotilde Roux

pan

Ouvert le midi du mercredi au vendredi et le soir, du mercredi au dimanche. Formules du soir : antipasti/pates/dessert : 35€  antipasti/plat/dessert : 44€

  
1 Vote2 Votes3 Votes4 Votes5 Votes 0 vote